2 – Transition Lisboète…

2019-07-26T15:09:26+01:00 Sep 13, 2018|Nils, South|

2 - Transition Lisboète… Le début de la seconde partie de ce voyage commence dès que le bus quitte Santana de Cambas. Ce rapide transfert vers Mértola annonce ensuite un autre bus et la longue remontée vers Lisbonne, vers la ville, vers le tourisme et vers la plupart des choses que l’on fuit ces derniers temps. Notre logement étant près de l’aéroport nous prenons un Uber au prix dérisoire pour nous rapprocher du centre et trouver un restaurant végétarien correct. Je ne vais pas m’étaler sur une ville dans laquelle je suis resté à peine 24h (voyage sur l'île en 2016 compris), mais nous avons quand même par la suite marché une dizaine de kilomètres entre le milieu d’après midi et la fin de soirée. Suffisamment pour ressentir une atmosphère lourde, une fourmilière aléatoire mêlant tourisme familial, festif et opulent. Toute la dynamique que je n’aime pas dans ce mot tourisme, peu importe la ville. Malgré quelques petites rues agréables derrière les gros axes, la marche digestive pour nous diriger vers le port nous rapproche d’un flux inévitable à l’approche de la Praça do Comércio. Porto, dans laquelle j’ai passé dix jours en 2017, m'avait peu intéressé pour les mêmes raisons. J’y trouve du charme, mais cette ambiance tourisme-sud ne m’accroche pas. Je reproche sensiblement la même chose à Lisbonne, qui semble sale et incohérente. Les coins restaus qui pullulent de viandes et de poissons et où une [...]

3 – Alcoy

2019-07-14T14:39:42+01:00 Jul 23, 2018|Nils, South|

3 - Du Portugal à l’Espagne : pas seulement un long fleuve tranquille… Le mercredi au matin nous quittons donc notre faux logement chez l’habitant dont l’unique avantage résidait dans le prix et la proximité avec l’aéroport de Lisbonne - un Uber à 6€ pour joindre ce dernier suffit à renforcer mon idée positive sur les chauffeurs privés. Au décollage je me dis que quitter l’atmosphère de l’île qui persiste encore autour de nous malgré le passage à Lisbonne la veille, prendre l’avion pour rejoindre l’Espagne, cela relève presque du paradoxe car il m’a suffit de nager pour rejoindre la cote ibérique il y a quelques jours… et que cela aurait été presque annonciateur d’un voyage un peu différent. A l’origine d’ailleurs, et pour mieux lier ce voyage dans le sud de l’Europe en une seule grande  étape, j’avais travaillé en début d’année sur l’idée de lier directement l’île de la Tartaruga et la région de Mértola à Alicante. Pas à la nage mais en voiture, en passant par Séville, Malaga et Grenade (et Murcia). Une certaine réalité est venue s’opposer à cette partie du voyage : louer une voiture au Portugal aurait été ne pas l’utiliser sur l’île (même si cela nous aurait donné une certaine liberté à Alcoy) et louer entre deux pays européens est beaucoup plus complexe qu’il n’y parait (cela est même impossible entre le Portugal et l’Espagne). J’étais aux Etats-Unis quand nous [...]

1 – Ilha da Tartaruga

2019-07-14T14:37:44+01:00 May 30, 2018|Nils, South|

1 - lha da Tartaruga | (re)découvrir le paradis... C’est une nuit noire et il fait très bon, la lampe frontale est enfouie dans le sac, futile, mais la torche du téléphone portable a donc une utilité depuis que le taxi a fait demi-tour dans l’espace restreint qui lui sert de route. Bolide un peu fou mais qui connaissait le chemin par cœur depuis Mértola, le chauffeur est déjà loin, de retour sur la route goudronnée à quelques kilomètres de là où il nous a laissé. Car là où nous sommes seul le gravier trace encore quelque chose et seules la lune et les étoiles peuvent nous éclairer un tant soit peu, les lampadaires ayant disparu depuis plusieurs dizaines de kilomètres. Je n’avais pas été dans un taxi aussi distant des règles classiques de conduite depuis la Jordanie et ils avaient en commun de ne parler ni anglais, ni espagnol, ni français. Je ne parle ni portugais ni arabe. Mais comme au pays du Jourdain, beaucoup de choses peuvent se faire sans mots : même si il n’y a jamais mis les pieds, le chauffeur connaissait de loin l’endroit où nous nous rendons car dans la région, plus ou moins tout le monde pense savoir ce qu’est la Ilha Da Tartaruga. J’ai un vague souvenir du chemin que nous devons faire à pieds car la première fois, il y a un an et demi, Théo était venu me [...]